Vous êtes ici :  Accueil
 
Bienvenue sur Homininés

Bienvenue sur le site "Homininés"

Vous y trouverez :

  • Les grandes découvertes relatives à l'évolution de l'Homme : fossiles historiques et actualités de la recherche.
  • Les particularités et les caractéristiques des principaux représentants des Homininés fossiles.
  • Les aspects culturels (différentes industries, feu, représentations artistiques...).
  • Les grands paléoanthropologues et leurs découvertes.


Les 3 derniers billets
Divers/DAC_petit.JPGGrandPa numérique  -  par CDefrance

Reconstitution virtuelle du dernier ancêtre commun à l'Homme moderne et à l'Homme de Neandertal. Le paléoanthropologue Aurélien Mounier, du Centre Leverhulme pour l'évolution humaine (Université de Cambridge, Royaume Uni) a réussi à recréer virtuellement le crâne fossile du dernier ancêtre commun aux hommes modernes et aux néandertaliens. Pour obtenir le crâne de ce grand père numérique, il a combiné des méthodes de reconstitution en 3D et des techniques d'estimations statistiques d'une quinzaine de crânes fossiles du pléistocène à aujourd'hui (Homo anciens, Homo neanderthalensis et Homo sapiens) , pour lesquels il a dressé un catalogue de 797 points morphométriques. Il a ainsi pu reconstituer, avec un logiciel "à remonter le temps" appliqué à l'évolution du vivant, le Dernier Ancêtre Commun (DAC) il y a 400 000 ans, 700 000 ans et 1 million d'années. En comparant ces crânes virtuels aux fossiles existants, il apparaît que le modèle le plus plausible correspond à l'ancêtre de 700 000 ans.

14725938.jpg

 Crâne numérisés d'un Homo sapiens (en haut) d'un Homme de Neandertal (en bas) et du DAC de - 700 000 ans

Le DAC a un front fuyant, un bourrelet sus orbitaire, une face avec un léger prognathisme, une mâchoire robuste : ces caractères persisteront chez l'Homme de Neandertal et disparaîtront chez l'homme moderne au profit d'une face et d'un front plat, d'une réduction de la mâchoire avec un menton. Un renflement à l'arière du crâne préfigure le "chignon" néandertalien. Il possède aussi des pommettes de type Homo sapiens qui annoncent les traits plus graciles que développeront les hommes modernes.

Le DAC ressemble beaucoup aux Homo heidelbergensis dont les premiers fossiles sont âgés d'environ - 700 000 ans en Afrique, qui ont colonisé l'Europe et qui persistent jusque - 300 000 ans environ en Asie. Cette population pourrait donc être la population ancestrale à partir de laquelle se sont développés, après scission, les hommes de Neandertal et les Homo sapiens.

... / ... Lire la suite

Publié le 09/01/2016 ~ 18:11  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
hommes/naledi/icone.JPGUne découverte sensationnelle en Afrique du Sud ?  -  par CDefrance

Un nouveau dans le genre Homo ? Une équipe internationale de chercheurs dirigée par Lee Berger a annoncé la découverte de plus de 1500 ossements appartenant au moins à 15 individus différents, de tous âges et des deux sexes dans une caverne d'Afrique du Sud. Les caractéristiques squelettiques montrent une mosaïque de caractères ancestraux, de type Australopithèque, et de caractères dérivés proches d'Homo sapiens. Le problème majeur à résoudre est celui de la datation des fossiles, qui est difficile dans le contexte géologique de la "chambre de Dinaledi". Il se pourrait que cette accumulation d'ossements soit le témoignage d'un enfouissement volontaire et donc de pratiques funéraires qui seraient alors beaucoup plus anciennes que ce que l'on supposait jusqu'à présent.

Lire l'article ici.

lee_berger.JPGHOMONALEDI.jpg

... / ... Lire la suite

Publié le 13/09/2015 ~ 17:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
australo/deyiremeda/icone.jpgDécouverte d'un nouvel australopithèque  -  par CDefrance

Un nouvel australopithèque découvert en Ethiopie : Australopithecus deyiremeda.

la revue Nature du 28 mai 2015 publie la découverte d’Australopithecus deyiremeda, Agé de 3,4 millions d’années en Ethiopie, non loin de la région d'Hadar (où a été découverte la célèbre Lucy). Pour Yohannes Haile-Selassie et ses collègues du Muséum d’histoire naturelle de Cleveland et de l'université Case Western Reserve, la morphologie de ces ossements les rattache au genre des Australopithecus, mais permet de définir une espèce nouvelle, baptisée deyiremeda.

Lire l'article.

jaws.jpg

... / ... Lire la suite

Publié le 30/05/2015 ~ 15:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut