rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Australopithecus garhi

Nom scientifique : Australopithecus garhi
Holotype : BOU - VP 12/130

Age : - 2.6 millions d'années
Localisation géographique : Bouri-Hata ( Ethiopie ) 

GARHI.jpggarhi_6.jpggarhi.gif

Reconstitution du crâne BOU-VP-12/130

Découverte :

  • Le 20 novembre 1997, dans le village de Bouri ( région de l'Afar, en Ethipie ), Yohannes Hailé-Selassié découvre des fragments de crâne.
  • La dénomination d’une nouvelle espèce est presque toujours à l’origine de controverses, et Australopithecus garhi ne fait pas exception. Tim White, de l'université de Berkeley, et son groupe de recherche décrivent les caractéristiques des ossements découverts dans le numéro du 23 avril 1999 de Science.
  • Leurs interprétations ne sont pas acceptées par la totalité de la communauté scientifique. L’acceptation de ces interprétations ou hypothèses demandera du temps et nécessite que toutes les informations concernant cette découverte soient accessibles à tous les paléoanthropologues, afin qu’ils puissent examiner les fossiles.

 selassie2.jpg  fragment1.jpg carte.jpg selassie.jpg 

Découverte par Yohannes Hailé-Selassié

Particularités :

  • La découverte provient de la formation Bouri, dans la moyenne vallée de l’Awash, en Ethiopie. Cette formation a été datée approximativement de 2,5 millions d’années.
  • L’holotype de l’espèce est l’échantillon BOU-VP-12/130, une association de fragments crâniens comprenant le frontal, les pariétaux et le maxillaire avec sa dentition. Le spécimen a été découvert par Y. Haile-Selassie le 20 novembre 1997. D’autres ossements (fémur, humérus) apportent des renseignements sur le squelette post-crânien.
  • Le mot « garhi » signifie « surprise » dans le langage Afar local. Cette découverte est importante, en dehors de la création d’une nouvelle espèce, parce que les fossiles trouvés en Afrique de l’Est à cette période (entre 3 et 2 MA) sont assez rares.

 

comparaison_machoires.jpg

Comparaison des maxillaires et des arcades dentaires avec d'autres australopithèques

Caractéristiques :
 

  • Dimorphisme sexuel important. Taille de 1.40 pour 50 kg chez les mâles.
  • Boîte crânienne assez volumineuse ; volume cérébral de 450 cc. Front fuyant, étroit. Constriction postorbitaire importante. Voûte crânienne basse et allongée;
  • Faible bourrelet sus orbital. Face très avancée dans sa partie inférieure ( prognathisme marqué au niveau du maxillaire ).
  • Arcade zygomatique et mandibule robustes. Arcades dentaires en U divergent.
  • Incisives et canines développées ; très grandes molaires, larges et robustes, à émail très épais.
  • Membres supérieurs relativement plus courts et membres inférieurs relativement plus longs ( bipédie plus humaine ). Fémurs obliques avec un col long et robuste et une tête sphérique.
  • Des outils en pierre taillée ( de type oldowayen ) ayant servi à dépecer des carcasses ont été trouvés avec les ossements.


Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 05/10/2007 ~ 17:34
Dernière modification : 10/04/2010 ~ 08:45
Catégorie : Hominidés - Les Australopithèques
Page lue 12234 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !