Vous êtes ici :   Accueil > Louis Leakey
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Louis LEAKEY

( 1903 - 1972 )

 louis_jeune.jpglouis1.jpglouis_bureau.jpg

  • Louis Leakey a eu un impact considérable sur l’étude de la lignée humaine. En additionnant les 20 livres et plus de 150 articles qu'il a écrits dans sa vie, et les multiples fossiles et outils qu’il a découverts, on comprend l’importante contribution qu’il a apportée à sa discipline. Il est également largement responsable de la prise en compte de la position clé de l’Afrique dans l’origine de l’homme par les autres scientifiques de son époque. Les découvertes de fossiles humains à Java et en Chine avaient convaincu les anthropologistes que l’Asie était la région où il fallait rechercher les ancêtres de l’homme. Leakey, très tôt, a pris position sur l’Afrique comme berceau de l’humanité, ce qui était controversé à l’époque et qui est aujourd’hui universellement reconnu.

 louis__mary.jpglm.jpg

Louis et Mary Leakey                      ( photographies de la Leakey's foundation)

  • Louis Seymour Bazett Leakey est né le 7 août 1903 à Kabete Mission (près de Nairobi), au Kenya où ses parents, Harry et Mary étaient des missionnaires anglais dans la tribu des Kikuyu. Louis grandit en parlant Kikuyu aussi bien qu’anglais, et, à l’âge de 13 ans, il fut initié comme membre de la tribu. Il écrivit plus tard (1937) une étude de la culture Kikuyu. Louis commença sa carrière à l’université de Cambridge en 1922, mais un grave coup de pied reçu à la tête au cours d’un match de rugby l’obligea à interrompre ses études. Durant cette interruption, il aida à l’organisation d’une expédition paléontologique en Afrique, puis il acheva ses études en 1926 avec des spécialisations en anthropologie et en archéologie.
  • A la fin de ses études, Leakey commença à monter des expéditions à Olduvai, une rivière dans une gorge de Tanzanie, où il découvrit d’importants outils en pierre. En 1948, il annonce la découverte d’un crâne vieux de 20 millions d’années qu’il nomme Proconsul africanus. Maintenant considéré comme trop spécialisé pour être un ancêtre direct des hominoïdes, Proconsul est toujours considéré comme un modèle valable pour certains caractères humains ancestraux.

 louis_bureau_2.jpglouis_zinj.jpglouis_crane.jpgk_Statue_of_Dr__Louis_Leakey_Nairobi_Kenya.jpg

  • Le premier fossile d’hominidé significatif attribué à Leakey (un crâne robuste daté de 1,75 millions d’années) fut trouvé par une collaboratrice de Louis : sa seconde femme, Mary Douglas Leakey. Il a été découvert dans des sédiments qui contenaient également des outils, et Louis clama qu’il s’agissait d’un ancêtre de l’homme et le nomma Zinjanthropus boisei ( maintenant considéré comme une forme d’australopithèque : Paranthropus boisei ).
  • Une autre importante découverte a été publiée en 1964 : Homo habilis (en collaboration avec Phillip Tobias et John Napier), avec lequel Leakey pensait avoir trouvé le premier membre du genre humain et le premier vrai fabriquant d’outils de pierre. Même si les interprétations des fossiles de Leakey sont toujours l’objet de controverses, leur importance pour la connaissance des origines de l’homme est universellement reconnue.

oh7_2.jpg  boisei.jpg         louis2.jpg

Homo habilis ( mandibule OH 7, à droite ) et Paranthropus boisei ( OH 5, au centre )

  • Louis Leakey exerça également une influence dans des disciplines voisines, comme l’émergence de la primatologie. Il aida ainsi Jane Goodall dans son étude des Chimpanzés dans la nature, Dian Fossey dans son travail sur les gorilles des montagnes au Rwanda et Birute Galdikas-Brindamour pour l’étude des orangs-outans dans la région du Sarawak en Indonésie. 
  • Toujours dynamique et énergique, Louis succomba à une crise cardiaque en route pour une conférence en 1972. C’est sa famille qui a pris le relais dans les recherches paléontologiques. On doit ainsi de nombreuses découvertes à son fils Richard, sa belle-fille Meave et à leurs enfants.

    

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 06/10/2007 ~ 20:19
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:30
Catégorie : Paléo-anthropologie - Les paléoanthropologues
Page lue 12274 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !