Vous êtes ici :   Accueil > Richard Leakey
 

Richard LEAKEY

( 1944 -  )

    richar_leakey_01.jpgrichard_terrain.jpgrichard_terrain3.jpgrichard_terrain31.jpg 

Photographies de la Leakey's foundation

  • Richard Erskine Leakey naît le 19 décembre 1944. Il est le second fils de Louis et Mary Leakey. Marchant très vite sur les traces de ses parents, il trouve son premier fossile à l’âge de six ans (une partie d’un cochon géant disparu). Pendant que ses parents effectuaient leurs fouilles, Richard s’occupe en observant les animaux aux environs. Cette activité va développer son sens de l’observation et, plus tard, le fera devenir un défenseur des animaux auprès des institutions. Richard Leakey aime tant rechercher et observer les animaux qu’à l’âge de 17 ans, il quitte l’école pour s’établir comme photographe dans une compagnie de safari.

richard_L.jpg

Richard Leakey avec Paranthropus boisei et Homo habilis

  • Encore adolescent, il monte, avec un collègue de ses parents, une expédition de chasse aux fossiles sur les rives du lac Natron à la frontière Kenya-Tanzanie. En 1967, Leakey rejoint une expédition internationale de recherche dans la basse vallée de l’Omo, en tant que team-leader pour le Kenya. Au cours d’un vol pour visiter Nairobi, Leakey fait ce qui est maintenant considéré comme une découverte légendaire : en se penchant à l’extérieur de la fenêtre de l’appareil, il aperçoit ce qui lui semble être une couche sédimentaire contenant des fossiles. Excité par cette possibilité, il effectue une première reconnaissance de la zone. Cinq ans plus tard, il organise des fouilles à Koobi Fora, sur la rive est du lac Turkana et, comme il l’avait prédit, c’est un véritable trésor d’anciens hominidés fossiles qu’il découvre.

richard_leakey_02.jpgergaster.jpgRichardelephant.jpg

Richard et homo habilis - Squelette de l'adolescent du Turkana ( Homo ergaster ) - Avec un éléphant

  • Durant les 30 ans qui vont suivre la première expédition de Leakey, lui et son équipe de paléoanthropologues mettront à jour plus de 200 fossiles sur les rives est et ouest du lac Turkana. Plusieurs de ces fossiles sont d’une grande qualité, parmi lesquels le célèbre « adolescent du Turkana » (avec Alan Walker en 1984), un Homo ergaster âgé de 1,6 millions d’années, qui est le squelette le plus complet jamais trouvé, de nombreux australopithèques en particulier Paranthropus boisei et A. afarensis ou encore le crâne KNM-WT 17000 (A. aethiopicus), et des fossiles d’Homo rudolfensis.

leakey.jpgrichardjohanson.jpgRleakeyalanwalker.jpg

Richard et 4 crânes d'homininés - Richard & Donald Johanson - Richard & Alan Walker -

  •  En 1970, Richard épouse une de ses collaboratrices paléontologue, Meave Epps. Ils auront deux enfants, Louise (1972) et Samira (1974). Meave et Louise perpétuent la tradition familiale de « chercheur de fossiles » pour le Muséum national du Kenya. De 1968 à 1989, Richard est directeur du musée national du Kenya. Il quitte son poste en 1989 pour devenir directeur du Kenya Wildlife Service. Une des ses préoccupations est de lutter contre le braconnage des éléphants, ce qui lui vaut de nombreux ennemis politiques. Cependant, sous son action, la population des éléphants kenyans se stabilise puis recommence à croître. En 1993, Leakey survit à un grave accident d’avion. Il resigne comme directeur de la Kenya Wildlife Service, et continue de mener une activité importante sur les scènes politiques et environnementales.

 

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 06/10/2007 ~ 20:21
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:33
Catégorie : - Les paléoanthropologues
Page lue 13526 fois