Vous êtes ici :   Accueil > Cerf Rouge
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Le Peuple de la Grotte du Cerf Rouge
Nom scientifique : ?
Numéros d'inventaire : LL1 ; MLDG 1679, 1704 et 1706
Age : de - 14 000 à - 11 500 ans
Localisation géographique : Longlin, Maludong (Sud ouest de la Chine)

 
homme_cerf_rouge.jpghomme_cerf-rouge2.jpg
Crâne partiel Longlin LL1
 
Découverte :
  • Quatre fossiles humains avaient été découverts au Sud Ouest de la Chine. Le premier - découvert par hasard en 1979 dans une grotte près du village de Longlin (Province du Guangxi) par un géologue pétrolier - comprend une mandibule partielle et de nombreux fragments crâniens. Il est resté dans sa gangue de pierre jusqu’en  2009, date à laquelle les chercheurs les ont extraits et reconstitués.
  • Les trois suivants proviennent de la grotte du Cerf Rouge (Red deer Cave) dans la région de Maludong (Province du yunnan) : exhumés en 1989 par des archéologues chinois, c’est seulement en 2008 que les chercheurs ont commencé l’étude des fossiles.
  • Les premiers résultats de l'étude des restes fossilisés des crânes et des dents par des équipes australiennes (dirigées par Darren Curnoe de L'Université du New South Wales, Sydney) et chinoises ont été publiées dans la revue PLOS’One.
     
curnoe_maludong.jpgcarte_chine.png
Darren Curnoe - Localisation des sites

Particularités :
 
  • La datation par radiocarbone du charbon de bois retrouvé dans la cavité endocrânienne et les techniques basées sur les séries de l'Uranium indiquent que les fossiles datent de la transistion Pléistocène / Holocène soit entre - 14 300 à - 11 500 ans. Ce sont les restes d'Homo les plus récents découverts dans la partie continentale de l'Asie de l'Est.
  • La grotte du cerf rouge doit son nom aux nombreux ossements de cette espèce découverts sur le site.
os_cerf.jpgred_deer_cave_excavation.jpg
  • Les hommes de la grotte du Cerf Rouge ont donc cohabité avec des populations humaines d’Homo sapiens agriculteurs il y a 14 000 ans.
  • Leurs traits, atypiques, ne correspondent pas aux populations humaines connues à l’époque. Les scientifiques envisagent différentes hypothèses pour leurs relations de parenté avec les autres Homininés : il pourrait s'agir d'une nouvelle espèce d'Homininés asiatique inconnue jusqu'alors, qui aurait survécu jusqu'à la dernière glaciation ou de descendants d'une ancienne population qui aurait émigré d'Afrique il y a plusieurs dizaines de milliers d'années. Ils pourraient également être liés aux Hommes de Denisova dont l'ADN a été séquencé à partir des restes découverts en sibérie.
  • Cette population pourrait avoir contribué au patrimoine génétique des populations asiatiques actuelles. Une étude de leur ADN - si elle est réalisable - permettra de préciser leur origine et leurs relations de parenté.
longlin1_crane_partiel.pnglonglin1_mandibule.pnglonglin1_temporal_fragment.png
Longlin 1 : crâne partiel, mandibule et fragment de l'os temporal

Caractéristiques :
  • Front plat
  • Volume endocrânien de 1327 cm3, inférieur à celui d'Homo sapiens.
  • Présence d'un torus supra-orbital.
  • Prognathisme réduit, face quasiment plate.
  • Arcades sourcilières proéminentes mais sans bourrelet sus-orbital
  • Mandibule puissante, dépourvue de menton.
  • Arcade dentaire parabolique.
  • Molaires larges.

maludong1679_1706_mandibules.pngMLDG1747_M3.png
Mandibules MLDG 1679 et 1706 - Molaire M3 MLDG 1747


maludong1704_calotte.pngendocrane.png
Calotte crânienne de MLDG 1704 - Reconstitution de l'endocrâne



 

 


en cours d'écriture


Date de création : 17/03/2012 ~ 08:52
Dernière modification : 20/03/2012 ~ 17:23
Catégorie : Hominidés - Les Hommes récents
Page lue 9361 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par lastec le 29/05/2016 ~ 22:22

Particulièrement intéressant mais avant de polémiquer il sera bon de rester prudent et d'attendre la détermination génétique par l'analyse ADN si cela est possible.