Vous êtes ici :   Accueil > Le crâne noir
 

Le crâne noir

Nom scientifique : Paranthropus aethiopicus

Numéro d'inventaire : KNM WT 17000 ( Kenyan National Museum - West Turkana - n° 17000 )

Age : - 2.5 millions d'années ( de - 2.7 à - 2.3 pour l'espèce )

Localisation géographique : basse vallée de l'Omo ( Afrique de l'Est )

 KNM_WT_3.jpgwt17000front.jpgKNM_WT_4.jpg

 le crâne noir  ( Photographies de Robert I.M. Campbell )

Découverte :

  • Dans le cadre de l’International Omo Research Expedition dirigée par Francis Clark Howell (USA), Camille Arambourg puis Yves Coppens (France) et Richard Leakey (Kenya) dans la basse vallée de l’Omo en 1967, une mandibule robuste (Omo-18-1967-18) fut attribuée par ses découvreurs à une nouvelle espèce nommée Paraustralopithecus aethiopicus (Arambourg et Coppens, 1967).
  • Cette espèce, longtemps peu représentée et controversée, est maintenant mieux connue grâce à la découverte,durant l’été 85, de ce crâne complet dans la formation de Nachukui, à Lomekwi 1 (Ouest du lac Turkana, Kenya) par Alan Walker de l’université John Hopkins. Elle a été renommée Australopithecus aethiopicus (Alan Walker et al., 1986).

Omo_18.jpgomo.jpgWALKER.jpg

La mandibule dépourvue de dent Omo-18-1967-18 - Découverte de KNM-ER 17000 par Alan Walker dans la vallée de l'Omo

Particularités :

  • Comme tous les fossiles trouvés dans cette région, les os du crâne noir ont une coloration sombre, bleu-noir, due au dioxyde de manganèse. C’est un processus chimique particulier de la fossilisation qui est à l’origine de cette couleur.
  • De plus, la reconstitution complète de ce crâne a été réalisée avec de la pâte à modeler noire. C’est cette double particularité qui donne au crâne son aspect impressionnant et mystérieux. 

crane1.jpgcrane2.jpgCRANE3.jpg

Différentes vues de la reconstitution du crâne noir

Paranthropus aethiopicus est aujourd’hui l’espèce la plus ancienne connue de paranthropes. Elle est sans doute à l'origine des formes plus récentes P. boisei et P. robustus. Elle est contemporaine d'autres espèces d'homininés africains ( A. africanus, A. garhi, H. habilis, H. rudolfensis ), ce qui illustre le caractère buissonnant de la lignée humaine.

Caractéristiques :

  • Taille de 1.50 m pour 50 kg chez les mâles. Dimorphisme sexuel certainement important.  
  • Boîte crânienne petite, basse et allongée. Front étroit en forme de trigone.
  • Capacité crânienne estimée à 419 cc.
  • Prognathisme facial marqué, fort bourrelet sus-orbital, constriction post orbitaire marquée.

KNM_WT_17000_dessus.jpgKNM_WT-17000_profil.jpg

  • Crête sagittale très développée et présence d’une crête temporo-nucale.
  • Arcade zygomatique puissante, large et haute. Ces caractéristiques traduisent la présence de muscles masticateurs très développés ( adaptation à un régime alimentaire comportant des végétaux coriaces ).
  • Mandibule longue et très robuste, en forme de U peu divergent.
  • Incisives et canines réduites. Très grandes molaires, plates et larges. Email épais.
  • La position du trou occipital est relativement postérieure.
  • Squelette post-crânien inconnu.

  Paranthropus_aethiopicus_p.jpgparanthropus_aethiopicus.jpg

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 07/10/2007 ~ 08:55
Dernière modification : 10/04/2010 ~ 21:52
Catégorie : - Les paranthropes
Page lue 18163 fois