Vous êtes ici :   Accueil > Antecessor
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Homo antecessor

Nom scientifique : Homo antecessor

Holotype : ATD 6-5

Age : environ - 800 000 ans

Localisation géographique : Gran Dolina ( Espagne )

 antecessor.jpgmandibule.jpgmaxillaire_infantile.jpg

Fragment de la face ATD 6-69 - Fragment de mandibule ATD 6-5 - Maxillaire infantile

Découverte :

  • En Europe, c’est le site de Gran Dolina à Atapuerca qui a livré les plus anciens hominidés fossiles bien datés.
  • Ils proviennent des dépôts d’une grotte de 18 mètres de profondeur qui a été mise à jour pendant la construction d’un chemin de fer au milieu du XX° siècle. Au cours de l’été 1994, 36 restes humains fossilisés appartenant à quatre individus ont été découverts. Deux de ces individus sont des adultes, le troisième est un adolescent de 13-15 ans et le dernier un enfant de 3-4 ans.

squelette.jpgH_antecessor.gifarcade_dentaire.gif

  • Dans la même couche, ont été retrouvés une centaine d’outils pré-acheuléens .

 Dolina.jpgfouilles.jpgoutils.jpg

Fouilles à Atapuerca

Particularités :

  • L’espèce Homo antecessor est une désignation qui fait l’objet de controverses. Le nom de l’espèce a été créé par J.L. Arsuaga et ses collaborateurs en prenant comme référence plusieurs individus trouvés sur le site de Gran Dolina en Espagne. La découverte est significative car les fossiles ont été datés de plus de 780 000 ans de manière certaine (notamment par le paléomagnétisme). Ceci en fait les plus anciens spécimens connus d’homininés en Europe.

phalange_pied.jpgcannibalisme.jpgantecessor_dents.jpg

Phalange du pied - Traces de découpe sur l'os temporal

  • Un fragment de l’os temporal du crâne et 2 phalanges d’orteil portent des traces de découpe semblables à celles qu’on observe sur d’autres os, non humains, trouvés dans la même couche. Le cannibalisme serait donc probable.
  • En juillet 2007, des paléontologues espagnols ont annoncé la découverte d'une dent humaine attribuée au plus vieil homininé découvert en Europe occidentale, datant "de plus d'un million d'années". La découverte a été réalisée sur le site de fouilles "Sima del Elefante" (la grotte de l'Eléphant) dans la sierra d'Atapuerca (nord de l'Espagne), non loin du site où les restes d'Homo antecessor, datant de 800.000 ans, avaient été trouvés en 1994. Cette dent, une prémolaire inférieure apparaît comme "un peu usée" et provient probablement d'un individu de 20 à 25 ans. (lire la nouvelle correspondante)
  • Dans la revue Nature (mars 2008), les équipes dirigées par Juan Arsuaga et Eduald Carbonnel (Institut Catalan de Paleontologie Humaine et Université Rovila y Virgili de Tarragone), ont publié  un article relatant la découverte dans "la Sima del Elefant" d'un petit fragment de mâchoire comportant quelques dents. La datation relative, possible grâce aux outils de pierre et ossements d'animaux trouvés à proximité, ainsi que le paléo-magnétisme donnent un âge compris entre -1,1 et -1,2 million d'années, ce qui constitue les plus anciennes traces d’un représentant du genre Homo en Europe occidentale. 7 dents sont encore enchâssées sur le morceau de mâchoire et viennent compléter la découverte d'une huitième dent isolée. Les chercheurs ont également dégagé des outils de pierre et des ossements d'animaux, présentant des traces de découpe et associés aux ossements humains. La taille réduite de la mâchoire laisse supposer qu’il s’agit d’une femelle, appartenant probablement à l'espèce Homo antecessor. (lire la nouvelle correspondante)
  • La nouvelle découverte repousse à 1.2 MA l'arrivée de ces homininés dans la péninsule ibérique. Cet âge avancé montre bien que la colonisation de l'Europe s'est effectuée très régulièrement et très tôt : le genre Homo a donc migré hors d’Afrique, sûrement en plusieurs vagues, à la conquête de l'Europe, en explorant aussi bien la partie extrême Est (Homo georgicus, âgé de –1,7 MA) que extrême ouest (Homo antecessor). 
  • Voir la vidéo de la découverte : http://www.youtube.com/watch?v=PIKKenHuDFs

     premolaire.jpg nature06815-f2_2.jpg

La prémolaire et la mâchoire trouvées à Sima del Elefante ( a : vue de face - b : vue de dessus - c : modélisation 3D - d : prémolaire )

Caractéristiques :

  • Volume cérébral estimé à 1000 cc.
  • Caractéristiques dentaires très primitives qu’on ne trouve pas chez les fossiles européens plus récents.
  • Les particularités du crâne et de la mandibule suggèrent clairement qu’ils aient été les prédécesseurs des populations européennes du Pléistocène moyen. Cependant, certains caractères indiquent qu’ils sont les ancêtres des Néandertaliens et non ceux des Cro-Magnon.
  • En outre, ces fossiles de Gran Dolina se différencient nettement des Homo erectus contemporains d’Asie (en particulier, le bourrelet osseux sus-orbitaire est formé de deux arcades, il n’est pas droit ni en replat).
  • Industrie lithique abondante rapellant l'Oldowayen ( galets taillés ).
  • Maîtrise du feu très probable. 

  

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 

 


Date de création : 07/10/2007 ~ 09:48
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 14:12
Catégorie : - Les Hommes récents
Page lue 14085 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !