Vous êtes ici :   Accueil > Neandertal
 

L'Homme de Neandertal

Nom scientifique : Homo neanderthalensis

Holotype : Neandertal 1

Age : de - 120000 à - 28000 ans pour l'espèce (peut être même - 24000 ans)

Localisation géographique : Europe, Moyen et Proche-Orient

 Neanderthal_1.jpggibraltar_1.jpgsaint_cesaire.jpg

Calotte crânienne Neanderthal 1 - Crânes de Gibraltar 1 et de Saint Cesaire  ( photographies de David Brill )

 

Découverte :

  • C’est dans la grotte Feldhofer, située dans la vallée de Neander, près de Düsseldorf en Allemagne que sont découverts en août 1856 une calotte crânienne, deux fémurs, des os longs des deux bras, une partie du bassin et d’autres fragments osseux.
  • Ces fossiles avaient été mis à jour par des ouvriers carriers et transmis à un professeur local, Johann Karl Fuhlrott, naturaliste amateur. Celui ci suspecte que ces ossements représentent des pièces uniques et les soumet à l’anatomiste Hermann Schaaffhausen.
  • La découverte est annoncée conjointement en 1857, deux ans avant la publication de l’origine des espèces par Darwin. 

 LA_FERRASIE_1_face.jpgLA_FERRASSIE_1_profil.jpgShanidar_2_rside.jpg

Crâne de La Ferrassie 1 ( face et profil ) et de Shanidar 2

 

Particularités :

  • En 1830, dans la caverne d’Engis (à mi-chemin entre Liège et Huy), Schmerling avait découvert, à côté d’une dent de mammouth, le crâne d’un enfant de 7 ans environ. Ce crâne ne sera reconstitué et décrit qu’en 1936 par Fraipont, qui l’identifiera comme néandertalien.
  • Le crâne de Néander a suscité la perplexité : il est interprété par Virchow comme celui d’un microcéphale, par Mayer comme celui d’un cosaque faisant partie de l’armée qui a traversé l’Allemagne en 1814 pour envahir la France.
  • Ce n’est qu’en 1864 qu’il reçoit le nom d’Homo neandertalensis par King.
  • Les discussions sur l’homme de Neandertal s’arrêtent lors de la découverte, en 1886, des fossiles de Spy, près de Namur, avec deux squelettes adultes dont les crânes sont clairement apparentés à celui de Neander. De nombreuses découvertes vont suivre en Europe ( La Chapelle aux Saints ) et au Moyen Orient.
  • Les derniers néandertaliens se situent en Espagne, dans les grottes de Gibraltar, où l'on a daté des charbons de - 28000 ans, et peut être même de - 24000 ans.
  • Une comparaison entre un fragment de l’ADN mitochondrial provenant de l’humérus de l’homme de Neandertal et celui d’hommes actuels tend à démontrer une séparation ancienne (400000 ans ?) des lignées modernes et néandertaliennes.
  • Diverses hypothèses ont été émises pour expliquer l’extinction des néandertaliens : l’une des plus vraisemblables est un effacement des Néandertaliens face aux hommes modernes en plusieurs dizaines de milliers d’années à causes de différences dans les taux de fécondité et de mortalité des deux groupes (de faible effectif).

 kebara2.jpg altamura_sepulture.jpg

Squelette partiel trouvé dans la tombe Kebara 2 et sépulture d'altamura

 

Caractéristiques :

  • Dimorphisme sexuel modéré : taille d'environ 1.65 m pour 90 kg chez les mâles et d'1.55 m pour 70 kg chez les femelles.
  • Volume endocrânien compris entre 1500 et 1700 cc ( soit supérieur à celui de l'homme actuel qui n'est que de 1450 cc en moyenne ). Boîte crânienne longue et alongée ( en forme de bombe ). Faible constriction post-orbitaire. Front fuyant. Présence d'un chignon occipital.
  • Léger prognathisme de la face aux niveaux moyen et inférieurs. Grande ouverture nasale.

le_moustier_dessous.jpgkrapina_dents.jpgzafarraya_mandible.jpg

Crâne du Moustier ( vu de dessous ) - Dents de Krapina - Mandibule de Zafarraya

  • Mandibule longue mais peu renforcée. Arcade dentaire parabolique. Incisives et canines développées. Molaires de taille réduite.
  • Corps trapu avec des membres aux extrémités relativement courtes ( adaptation à la vie sous des climats rigoureux ).
  • Cage thoracique en forme de tonneau.
  • Bassin court en forme de coupe.
  • Nombreuses traces fossiles d'activités culturelles (voir les reconstitutions de leur mode de vie). Utilisation d'outils en silex de type acheuléen pour les premiers néandertaliens, puis conçus selon la méthode "Levallois" ( industrie des éclats type moustérien, plus récente) qui nécessitent des processus d'élaboration complexes.
  • Régime alimentaire très carné ( période glaciaire ).
  • Existence de tombes néandertaliennes traduisant des rites funéraires.

 outils.jpg    neandertal1.png

Industrie lithique - Zone de répartition des néandertaliens

ne2.jpg
Reconstitution de l'Homme de Neandertal

 

  • Dans une étude publiée dans la revue Current Biology du 09 novembre 2010, une équipe de paléontologues du département d'évolution humaine de l'Institut Max-Planck, à Leipzig (Allemagne), dirigée par P. Gunz, S Neubauer, B. Maureille et J.J. Hublin, vient de montrer qu'il y a, dans le développement du cerveau d'Homo sapiens, une phase spécifique que l'on ne retrouve pas chez Néandertal. La clé de ces travaux a été la reconstruction du crâne d’un nouveau-né néandertalien, découvert en 1914 par une équipe d'archéologues français près de Moustier en Dordogne. En l'analysant, au moyen de techniques sophistiquées d'analyse (scanner, rimagerie virtuelle en 3 dimensions), les scientifiques ont pu reconstituer le développement précoce du crâne chez les enfants néandertaliens : ils ont découvert que l'empreinte (ou endocrâne) laissée par leur cerveau à l'intérieur de la boîte crânienne est très proche de celle d'un bébé moderne, mais que la croissance s'effectue ensuite selon un mode plus primitif. Dans l'année qui suit la naissance, en effet, seul le cerveau du jeune Homo sapiens prend une forme globulaire caractéristique tandis que celui de Neandertal reste plus allongé (comme chez les autres ancêtres et cousins de l'homme dont le chimpanzé). La précocité de cette phase suggère qu'elle influe sur l'organisation neuronale et synaptique du cerveau en cours de croissance et que l’Homme de Neandertal avait sans doute des fonctions cognitives différentes des nôtres. Il ne devait probablement pas avoir la même perception du monde que nous.

 

cerveau_neandertal.jpg
 
  • Les hommes de Néandertal qui ont colonisé l'Europe entre -400.000 et- 30.000 ans, avant d'être supplantés par les Homo sapiens, venus d'Afrique et du Moyen-Orient, ne sont désormais plus considérés comme des brutes épaisses comme à l'époque de leur découverte. Ils sont désormais perçus comme des êtres intelligents, sensibles, pacifiques. Néandertal enterrait ses morts, vivait en groupes bien structurés, maîtrisait probablement le langage, portait peut-être même des peintures corporelles… Le volume de son encéphale est même légèrement supérieur au notre.
  • Jean-Jacques Hublin et ses collègues rappellent que ce n'est pas parce que les hommes modernes et de Néandertal ont un cerveau de taille comparable que leurs capacités intellectuelles sont équivalentes. Plus que le volume de matière grise, c'est l'organisation interne du cerveau qui importe !

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 

 


Date de création : 07/10/2007 ~ 09:53
Dernière modification : 26/09/2011 ~ 16:35
Catégorie : - Les Hommes récents
Page lue 25521 fois