Vous êtes ici :   Accueil > Donald Johanson
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Donald JOHANSON

( 1943 -  )

donald_johanson_1.jpgterrain_1.jpgterrain_3.jpg

  • Donald Johanson est né à Chicago en 1943, fils d’immigrants suédois. Son père meurt quand il a 2 ans, et sa mère s'installe à Hartford, Connecticut, où il commence à s’intéresser à l’anthropologie au contact d’un de ses voisins. Après des études de chimie à l’université, il s'intéresse à l'anthropologie et participe durant l'été à des fouilles archéologiques. Il part à Chicago pour étudier sous la direction de F. Clark Howell et fait sa thèse de doctorat sur la dentition des chimpanzés.   
  • En 1970 et 1971 il participe à des études de terrain dans la région de l'Omo en Ethiopie. En 1972, avec quelques collègues, il monte une courte mission d'évaluation de la région du triangle des Afars en Ethiopie. Impressionnés par les promesses de la région, ils planifient une expédition complète dans les années à venir. De retour aux USA, Johanson termine sa thèse et commence à enseigner à la Case Western Reserve University.
terrain_2.jpglabo.jpglucy.jpg
 
  • En 1973, il découvre AL 129-1, le premier genou fossile d’hominidé connu. L’année suivante, Johanson et Tom Gray découvrent un fossile plus spectaculaire, AL 288-1, un squelette partiel d’une femelle australopithèque mieux connue sous le nom de Lucy.   
  • En 1975 c’est une autre découverte majeure qu’il met à jour avec son équipe : une collection de fossiles d’australopithèques sur le même site, surnommée la « première famille ».   
  • En 1976, d’autres hominidés fossiles seront découverts, avec des outils de pierre datés de 2,5 millions d’années, les plus anciens découverts à ce jour. Après 1976, la situation politique en Ethiopie empêchera toute nouvelle expédition pendant plus de 15 ans.
donald_johanson__afarensis.jpglabo_2.jpgdonald_johanson__lucy.jpgjohanson__lucy.jpg
 
  • Johanson, qui en 1974 était devenu conservateur du Cleveland Museum of Natural History, commença l’analyse des fossiles découverts avec le concours de Tim White, un jeune mais prometteur scientifique venant juste de terminer sa thèse. Johanson eut l’idée originale que les fossiles d’Hadar étaient un mélange de spécimens d’Homo et d’Australopithecus, mais White le convaincu qu’ils appartenaient tous à une seule espèce. En 1978 ils la nommèrent Australopithecus afarensis
  • En 1981, Johanson fonda l’Institute of Human Origins, une institution de recherche non lucrative dévouée à l’étude de la Préhistoire. En 1987, l’IHO a permis l’expédition dans la gorge d'Olduvai en Tanzanie, et la découverte d’un squelette partiel, OH 62, qui est attribué généralement à Homo habilis. Depuis 1990, l’IHO a recommencé ses fouilles en Ethiopie et a découvert de nouveaux fossiles d’A. afarensis. La plus importante découverte est un crâne fossile, AL 444-2. En 1997, l’IHO s'est installé à Berkeley et s'est affilié à l’Arizona State University.
livre.jpglucy_4.jpglivre_2.jpg
 
 
 
Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes
 
 

Date de création : 13/10/2007 ~ 12:44
Dernière modification : 11/05/2013 ~ 09:55
Catégorie : Paléo-anthropologie - Les paléoanthropologues
Page lue 11476 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !