rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

La grotte de Lascaux

Age : - 17 000 ans
Localisation géographique : Dordogne ( Ouest du Massif Central, France )

 lascaux_panorama_2.jpg

De gauche à droite : la licorne, les chevaux, les aurochs

Découverte :

  • Le jeudi 12 septembre 1940, sur une colline dominant le village de Montignac, quatre adolescents (Marcel Ravidat, Jacques Marsal, Georges Agnel et Simon Coencas) partent à la recherche de leur chien disparu dans un trou provoqué par le déracinement d'un arbre. Un des jeunes, Marcel Ravidat, se glisse dans le passage et découvre par hasard des peintures sur les parois ; des grandes vaches rouges, des chevaux jaunes, des taureaux et des cerfs noirs.
  • Les jours suivants, les gens du village viennent voir. Après la seconde guerre mondiale, on agrandit l’entrée pour faciliter la visite des touristes. Mais en 1955, on s’aperçoit rapidement que les peintures s'abîment du fait d'une fréquentation touristique élevée.
  • En 1963, on ferme définitivement la grotte au public et un traitement particulier est appliqué sur les parois pour résorber la prolifération de micro-organismes (moisissure verte) et d'un dépôt de calcite. Seuls les scientifiques peuvent encore avoir accès à la grotte d'origine.
  • En 1980, on réalise une copie grandeur nature de la grotte : le fac-similé s’appelle Lascaux II. A ce jour, plus de trois millions et demi de visiteurs ont pu admirer Lascaux II.

 decouverte_lascaux.jpg  carte_grottes.gif 

La grotte de Lascaux à l'époque de sa découverte

Particularités :

  • Les marges de la façade ouest du Massif Central, ainsi que le versant septentrional de la chaîne pyrénéenne offrent cette particularité de posséder l'une des plus importantes concentrations en grottes ornées paléolithiques d'Europe. On ne compte pas moins, en effet, de cent trente sanctuaires, dont le plus prestigieux : Lascaux.
  • La grotte de Lascaux – Montignac révèle l'un des ensembles d'art pariétal les plus remarquables du paléolithique supérieur, situé par l'étude stylistique à la fin du Solutréen et au début du Magdalénien (environ - 17 000 ans).

lascaux4.jpglascaux7.jpg

Caractéristiques :

  • Près de 150 animaux et signes peints et 850 signes gravés ont été répertoriés dans les deux principales galeries. A l'entrée, la célèbre salle des taureaux est ornée de trois grands aurochs de 3.50 à 5.50 m de long, faisant face à un quatrième, d'une frise de six chevaux et d'une représentation mystérieuse, la "licorne".

lascaux_plan.gif

  • Le puit présente une scène unique pour cette période du paléolithique supérieur : un bison, transpercé d'une longue sagaie, fait face à un petit personnage tombant en arrière, sous lequel un signe linéaire surmonté d'un oiseau a été peint.
  • La disposition de la grotte permet d'envisager un sanctuaire aux parois ornées de représentations - bovidés, chevaux, cerfs, bouquetins... - associées à des signes symboliques dont le sens est encore incertain.

 Scene_du_puits.jpglascaux8.jpg

  • Une "chercheuse indépendante", Chantal Jègues-Wolkiewiez, a démonté que la grotte de Lascaux, comme la plupart des grottes du Périgord, est partiellement éclairée par le soleil une partie de l'année (au moment du solstice d'été pour la salle des Taureaux de Lascaux).
  • Une visite virtuelle de la grotte est possible sur le site du ministère de la culture :
                   http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/lascaux/fr/index.html

 lascaux.jpg

Lascaux II

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 17/10/2007 ~ 14:55
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:51
Catégorie : Paléo-anthropologie - Traces culturelles
Page lue 13947 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !