Vous êtes ici :   Accueil > Acheuléen
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

L'Acheuléen

Age : de - 1.5 millions d'années à - 100 000 ans environ

Localisation géographique : Afrique, Europe, Asie

 abb.jpgabbevillien.jpgbif_1.jpg

Découverte :

  • L'Acheuléen est la principale culture du Paléolithique inférieur. L’Acheuléen doit son nom au site éponyme de Saint-Acheul, proche d’Amiens (France), où il a été décrit pour la première fois par G. de Mortillet en 1872.
  • L'outil typique de l'Acheuléen est le biface, autrefois appelé "coup de poing" : il s'agit d'un outil de pierre ( en général du silex ), qui a été taillé sur les deux faces, en forme d'amande ou de triangle allongé. On trouve également associé aux bifaces d'autres outils sur éclats comme les hachereaux, accompagnés de grattoirs et de burins. Les outils ne sont plus seulement taillés avec un percuteur en pierre. Les tailles sont maintenant réalisées avec un percuteur tendre (comme le bois). Cette nouvelle technique permet une taille plus fine.
  • En utilisant le schéma de Leroi-Gourhan, pour 1 kg de silex, l'acheuléen obtient environ 2 m de tranchant utile.
  • Les plus anciens bifaces proviennent de la région d'Olduvai,on attribue à Homo ergaster l'invention du biface symétrique.
  • Des outils ont été trouvés en mars 2000 à Guangxi Zhuang dans le bassin de Bose, en Chine. Ils sont datés de - 800 000 ans. Jusqu'à présent les plus anciens outils trouvés en Chine étaient datés au plus de 500 000 ans. Ces outils sont de type acheuléens et attribués à Homo erectus.
  • Il y a 500 000 ans la culture acheuléenne s'étend en Europe, puis au Proche Orient et en Inde. Cette culture se développe surtout dans la partie occidentale de l'Europe, où elle sera utilisée par les premiers néandertaliens.

 Acheuleanhandaxe_omo.jpgachejl0.jpgacheuleen_biface.jpg

Particularités :

  • Les découvertes ont eu lieu dans les alluvions des terrasses de fleuves et rivières (dépôts de lœss du nord de la France), ou dans le remplissage des grottes, ou bien en surface, comme en Afrique.
  • Il s'agissait soit de haltes de chasse, soit de vrais campements ou d'ateliers de taille. Les structures d'habitat commencent à être connues. Par exemple en Éthiopie, à Melka Kountouré, parmi plusieurs gisements très anciens, se trouvent des sols composés de galets de rivière, sur lesquels gisent à plat les outils acheuléens (bifaces, hachereaux).
  • En France, près de Nice, le gisement de Terra Amata a fourni des structures de hutte associées à l'industrie. On connaît des lieux de dépeçage, à l'emplacement même de la capture de grands animaux (chevaux, bœufs, éléphants antiques, cerfs, rhinocéros) dans un marais, par exemple à Torralba en Espagne.

 bif_3.jpghandaxe.jpgmicocquien.jpg

 

Caractéristiques :

  • En Europe occidentale, la distinction entre un stade plus ancien, l'Abbevillien (dont l'origine se situe il y a plus d’1 MA), et l'Acheuléen ancien repose sur l'utilisation du percuteur tendre, c'est-à-dire en bois animal, pour le façonnage des pièces, en même temps que le percuteur dur (galet). En utilisant le schéma de Leroi-Gourhan, pour 1 kg de silex, l’Abbevillien obtient 10 cm de tranchant utile et l’Acheuléen, 40 cm.
  • L'Acheuléen moyen comprend des bifaces épais lancéolés, des bifaces en forme d'amande, etc. C'est durant cette période qu'apparaît la méthode de débitage des blocs de pierre (nucléus), dite méthode Levallois. 
  • L'Acheuléen supérieur couvre la dernière phase du Riss et l'interglaciaire Riss-Würm (vers - 300 000 / - 200 000 ans av. J.-C.). Si le débitage demeure Levallois, cet Acheuléen présente des pièces remarquables. Les bifaces ne forment qu'une partie de l'outillage, mais certains d'entre eux sont déjà micoquiens, c'est-à-dire pointus et à ensellures.
  • Le Micoquien est un niveau d'Acheuléen terminal.

 

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes


Date de création : 18/10/2007 ~ 14:07
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:38
Catégorie : Paléo-anthropologie - Traces culturelles
Page lue 15017 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !