Vous êtes ici :   Accueil > Aurignacien
 
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://hominines.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

L'Aurignacien

Age : de - 38 000 à - 29 000 ans environ

Localisation géographique : Europe, Afrique, Asie

 aurignacien.jpgaurignacien_technique.jpg

Découverte :

  • L’Aurignacien désigne un ensemble culturel préhistorique du paléolithique supérieur.
  • Il se caractérise par des silex taillés aux bords comportant des retouches fortes et écailleuses (lames, parfois étranglées en leur milieu, grattoirs, pointes) et comprend également des pointes en os à base fendue.
  • Avec l'aurignacien se développe, tout d'abord en Europe centrale, l'art préhistorique, qui témoigne de préoccupations non matérielles. L'art aurignacien marquerait, selon certains spécialistes, la première manifestation de l'art figuratif en Occident. Une des manifestations de ce développement artistique est l'art pariétal ( grottes Chauvet, Cosquer, et Arcy-sur-Cure ). 
  • Cet ensemble culturel est l'oeuvre des Homo sapiens.

mammouth_vogelherd_2.jpgMammouth_Vogelherd.jpgaurignacien_scuplture_2.jpg

Scuptures en ivoire de mammouth trouvées à Vogelherd : mammouth ( à gauche et au centre ) ; cheval ( à droite )

Particularités :

  • Les Aurignaciens inaugurent le débitage des lames, ils convertissent ces lames par retouches et troncatures (remplacement d'une arrête par une facette), en outils divers. L'enlèvement de fines lamelles à l'extrémité donne un grattoir sur bout de lame. Dans les déchets de tailles, selon leurs formes, ils fabriquent des grattoirs "à museau" destinés au travail de précision sur os, ainsi que des burins busqués  pour le même usage.
  • Les éléments de parure abondent : dents percées, coquillages perforés, perles d'ivoire.
  • En utilisant le schéma de Leroi-Gourhan, pour 1 kg de silex, l’Aurignacien obtient entre 5 et 10 m de tranchant utile.

aurignacien_crenele.jpgaurignacien_recompose.jpgPointe_en_os_aurignacienne_de_Dinant.jpg

Débitage en lames - Pointe en os

Caractéristiques :

  • la sagaie : Longue pointe en os, la sagaie est l'arme de chasse par excellence. Parfois on l'a emmanchée. Dans ce cas, sa base, taillée en biseau, porte des stries parallèles pour faciliter l'adhérence. Leurs pointes de sagaies en ivoire sont d'abord fendues à la base, plus tard, elles prennent la forme d'un losange. C'est à l'Aurignacien qu'apparaissent les premiers bâtons percés.On voit apparaître des sagaies comportant une fine rainure, dans laquelle s'insèrent des microlithes qui rendent les  blessures plus dangereuses. Cette découverte est considérable, car elle transforme l'arme 'monobloc' en arme composite, que l'on fabrique en série et répare en quelques secondes.

sagaie_2.jpgsagaie.jpgsagaie_3.jpg 

  • Pour la première fois se développe un outillage en os : pointes diverses de projectiles, poinçons, bâtons perforés. Des outils en ivoire de mammouth sont également fabriqués à cette époque.    
  • Les structures d'habitats, avec un sol très souvent saupoudré d'ocre rouge, sont variées : tentes circulaires (Arcy-sur-Cure, France), fonds de cabanes rectangulaires (Cueva Morin, Espagne), campements avec fosse (Barca, Slovaquie).

hohlenstein.jpgpaleolithique01.jpg

Homme à tête de félin, en ivoire de mammouth ( Hohlenstein, - 30 000 ans ) - Reconstitution d'une tente circulaire du Paléolithique à Asnapio

 

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 18/10/2007 ~ 14:09
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:40
Catégorie : Paléo-anthropologie - Traces culturelles
Page lue 13828 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !