Vous êtes ici :   Accueil > Mousterien
 

Le Moustérien

Age : de - 100 000 à - 30 000 ans environ

Localisation géographique : Europe, Afrique, Asie

 biface.jpgoutils-mousterien.jpgmousterien_1.jpg

Découverte :

  • Les premières découvertes sont celles de la vallée de la Vézère, non loin des Eyzies, sur la commune de Peyzac-le-Moustier, où se trouve le surplomb de la falaise qui protège deux abris superposés. On peut encore y voir une coupe de terrain verticale de cet important gisement d'où est tiré le nom de cette civilisation du Paléolithique moyen : le Moustérien

 Grattoir_moust_rien_-R.jpgpointes_moust_riennes_deSt_Maixent-_Deux_S_vres_-_France.jpgnucleus_levallois.jpg

Grattoir - Pointes - Nucleus Levallois

Particularités :

  • Le Moustérien désigne un ensemble culturel préhistorique du Paléolithique moyen, caractérisé par ses industries de silex taillé de formes très diverses (pointes, racloirs, couteaux), généralement obtenus à partir d’éclats débités par la technique Levallois.
  • En utilisant le schéma de Leroi-Gourhan, pour 1 kg de silex, le Moustérien obtient environ 4 m de tranchant utile.
  • Contrairement aux outils antérieurs, qui ne sont en fait que de simples pierres façonnées, ces outils moustériens sont débités à partir d'éclats en pierre. Chaque éclat est enlevé d'un nucléus en pierre qui est lui-même travaillé à l'avance - de telle sorte que la face de l'éclat se trouve prédéterminée.
  • La technique fondamentale de fabrication des éclats, dite de Levallois, existait déjà quelque 100 000 ans avant que les tailleurs de pierre moustériens ne l'améliorent très sensiblement. Dans leurs mains expertes, la technique atteint un tel degré de perfectionnement qu'à partir d'un seul nucléus, ils obtiennent un nombre maximal d'éclats spécifiques.
  • Ces industries ont pour principaux auteurs des Néandertaliens, dont les ossements ont parfois été découverts avec elles dans des sépultures.

mousterien.jpg

 
 
Caractéristiques :
 
  • Les outils moustériens sont variés si l'on tient compte des modes de débitage, des morphologies, des retouches, du talon, de la fonction présumée. Plusieurs faciès culturels ont été définis, notamment par le préhistorien français François Bordes, à l'aide d'une typologie statistique basée sur la proportion des différents outils dans un niveau archéologique.
  • L'outillage moustérien comporte des pointes, des couteaux, des racloirs (servant probablement à préparer les peaux), et des bifaces.
  • En général, les outils moustériens étaient faits avec des éclats assez courts. Mais il existe cependant d'autres variétés : certains groupes fabriquaient des racloirs spéciaux, d'autres des bifaces, alors que d'autres encore présentaient un outillage assez pauvre. Il y a plusieurs explications envisageables : les traditions de la tribu, les saisons pendant lesquelles les outils étaient façonnés, ou les différenciations ethniques.
 
 
Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes
 
 

Date de création : 18/10/2007 ~ 14:10
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:38
Catégorie : - Traces culturelles
Page lue 13279 fois