Vous êtes ici :   Accueil > Mesolithique
 

Le Mésolithique

Age : de - 10 000 ans à - 7 000 ans environ.

Localisation géographique : Europe, Afrique, Asie.

microlithe_3.jpgmicrolithes_2.jpg microlithes.jpg

Diversité des outils en silex du mésolithique ( pointes de flèche, lames, microlithes )

Découverte :

  • Le mésolithique représente l'ensemble de cultures de transition entre le Paléolithique et le Néolithique, caractérisé par les débuts de l'adoption d'une économie de production (élevage, agriculture).
  • L ’outillage caractéristique de cette époque reste les microlithes : silex taillés en pointes ou en grattoirs de petites taille. L'usage d'outils aussi minuscules que les microlithes avait donné lieu à bien des  hypothèses et l'on en avait fait des outils à tatouer, à graver, à sortir les escargots de leur coquille... Il apparaît maintenant que, suivant leur forme, ces pièces ont été associées à plusieurs sur un support pour réaliser un tranchant complexe. En particulier, elles permettaient de constituer le long d'une hampe des tranchants latéraux de flèches, de même que certaines constituaient les flèches elles-mêmes. Aussi, l'abondance des microlithes dans la civilisation épipaléolithique indique la généralisation de l'emploi de l'arc.

 habitat_mesolithique.jpglame_face.jpglame_profil.jpglames.jpg 

Reconstitution d'une habitation du mésolithique ( Photographie de C. Defrance )  -   Lames en silex

Particularités :

  • Le Mésolithique est caractérisé par un certain nombre de changements comportementaux des groupes humains, liés au réchauffement climatique post-glaciaire et aux changements environnementaux qui en découlent ( reconquête forestière, disparition des grands herbivores migrateurs tels que le renne…). Les groupes humains conservent un mode de vie nomade, mais l'abondance et la diversité des ressources par rapport à l'âge glaciaire favorise un nomadisme sur des territoires plus restreints.
  • Bien que de nombreux sites mésolithiques soient connus, les traces d'habitations sont rares. Les structures devaient être légères et temporaires, peut-être occupées une seule fois, et il n'en subsiste pas grand chose actuellement : on ne retrouve que la trace des emplacements de poteaux, ce qui permet toutefois d'obtenir un plan de fondation.

arc_meso.jpgfleche_meso.jpgpointe.gifgrattoir.jpghache__pic.jpg

Arc, flèche et pointe de flèche mésolithique - Grattoir - Hache et pic

  • Les hampes de flèche étaient taillées de manière à permettre l'insertion d'un microlithe pour former la pointe. Celui-ci était maintenu par des gommes résineuses ou des liens.
  • Les civilisations épipaléolithiques de l'Europe septentrionale utilisèrent aussi des objets de pierre allongés et massifs au tranchant en bout, les haches, adaptées au travail du bois et qui se généralisent au Néolithique.
  • Les hameçons en os connus dans les sites mésolithiques anciens du Danemark sont de bonne fabrication. On retrouve très souvent des arêtes de brochets et d'autres poissons sur les sites bordant les lacs.

hameons_2.jpgharpon.jpg

Hameçons et harpon

 

Caractéristiques :

  • Les civilisations mésolithiques se caractérisent par la généralisation de nouveaux outils en pierre : les armatures microlithiques. Ces instruments se rencontrent déjà dans les faciès paléolithiques, mais ils deviennent très abondants dans les industries épipaléolithiques.
  • Les microlithes comprennent de fines lamelles et des pièces de très petites dimensions, fréquemment de moins de 1 cm de long et pesant moins de 1 gramme, affectant des formes géométriques régulières : triangulaires, losangiques ou parallélépipédiques. Ils sont obtenus par un procédé spécial de fragmentation d'une lamelle placée en appui en travers de l'arrête vive d'une enclume. Un petit percuteur permet d'obtenir une encoche qui s'agrandit jusqu'à donner une fracture oblique. L'extrémité qui saute garde un aspect pointu et caractéristique en micro burin.
  • Les représentations artistiques du mésolithique ont essentiellement un caractère symbolique non figuratif.
  • Les aspects culturels sont très développés (voir reconstitution d'un mode de vie à cette époque).

 

 

Christophe DEFRANCE - Lycée de l'Escaut - Valenciennes

 


Date de création : 18/10/2007 ~ 14:16
Dernière modification : 11/04/2010 ~ 09:43
Catégorie : - Traces culturelles
Page lue 12884 fois