Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
 
Nouvelles

australo/orrorin/femur_petit.jpgConfirmation de la bipédie d'Orrorin - par Christophe_Defrance le 11/04/2008 ~ 16:57

Le fémur d'Orrorin est bien celui d'un bipède. La revue Science du 21/03/2008 publie une étude du fémur d'Orrorin tugenensis, le plus ancien homininé ( -6 millions d’années ) dont on a retrouvé cette partie du squelette (seuls les 2/3 supérieurs ont été conservés). La comparaison de la forme du fémur avec celles des grands singes, d'hommes actuels de différentes tailles et d’Australopithèques a été réalisée par William Junger (Stony Brook University) et Brian Richmond (Georges Washington University). Une analyse multidimensionnelle des ossements a été pratiquée pour déterminer quel type de bipédie pratiquait le jeune adulte de l'espèce Orrorin tugenensis. L'épaisseur des articulations et les rapports entre les différentes parties du fémur ont permis à Brian Richmond d'affirmer lors d'une interview "... la structure et la forme du fémur d'Orrorin montrent une forte ressemblance de sa cuisse avec les autres homininés, ou ancêtres de l'homme... et cela n'a rien à voir avec celles des grands singes actuels, ou de leurs ancêtres...Nous savons maintenant que cette cuisse (celle d'Orrorin, ndlr) était adaptée à une marche debout... sur deux jambes, et cela, il y a 6 millions d'années". Cette étude permet de confirmer que la lignée humaine a divergée de celle des grands singes il y a plus de 7 millions d'années et que, déjà à cette époque, nos ancêtres avaient adopté une locomotion bipéde. D'autre part, l'analyse effectuée sur les fémurs n'a pas permis de trouver des liens phylogénétiques entre Orrorin et le genre Homo.