Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
 
Nouvelles

culture/venus/hohle_petit.jpgDécouverte de la vénus de Hohle Fels - par Christophe_Defrance le 16/05/2009 ~ 17:50
La plus ancienne vénus paléolithique. La revue Nature de mai 2009 présente la vénus découverte en septembre 2008 dans la grotte de Hohle Fels (dans la région du Jura souabe au sud de l'Allemagne) par l'archéologue Nicholas Conard de l'université de Tübingen. Il s'agit d'une figurine sculptée dans l'ivoire d'une défense de mammouth, composée de six fragments et retrouvée parmi des ossements de chevaux, rennes et ours des cavernes, à 20 mètres de l'entrée de la grotte et à une profondeur 3 mètres. Une fois reconstituée, on découvre une statuette de 6 cm de haut, 3.5 cm de large et 3 cm d'épaisseur pour un poids de 33 grammes.

hohle_fels_venus.jpghohle_fels_dimension.jpg

Cette vénus est complète à l'exception d'une épaule et du bras gauche. La tête de la figurine est un simple passant permettant de la suspendre et de l'utiliser comme pendentif, ce que confirment les traces de polissage au niveau de l'anneau. Cette représentation féminine présente des caractèristiques sexuelles exagérées : poitrine et fesses surdimensionnées, épaules et hanches très larges, taille plus étroite. Les organes génitaux sont les éléments les plus détaillés. Par contre, les bras sont petits et les jambes courtes et pointues. La statuette présente également des incisions horizontales entre la poitrine et la vulve, ainsi que dans le dos, qui pourraient correspondre soit à une enveloppe formant des plis, soit à une sorte de vêtement. La datation donne un âge de 35000 ans, ce qui correspond à l'Aurignacien. La venus de Hohle Fels est donc antérieure d'au moins 5000 ans aux venus du Gravettien, comme la vénus de Willendorf, et constitue donc l'une des plus anciennes représentations féminines connues. L'interprétation de ces vénus est variable : symbole de fertilité pour certains, élément de rites chamaniques pour d'autres, le débat reste ouvert.

nature07995-f3_2.jpg