Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
 
Nouvelles

paranthropes/zinj/knm-er406_thumb.jpgDu nouveau sur l'alimentation des Paranthropes. - par Christophe_Defrance le 04/05/2011 ~ 19:06
Paranthropus boisei était majoritairement végétarien. Une étude publiée dans PNAS présente les résultats de l'analyse des restes de 24 dents différentes appartenant à 22 individus de l'espèce Paranthopus boisei ayant vécu entre 1.4 et 1.9 millions d’années sur différents sites du Kenya. L’étude a été menée par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, dirigée par le géochimiste Thure Cerling, et constituée de Kevin Uno (géologue, Université de l’Utah) mais également d’anthropologues (comme Meave Leakey et Emma Mbua), de paléontologues (Francis Kirera, Frederick Manthi). La première opération consiste à forer l’émail des dents fossilisées, dans les parties déjà cassées, afin d’en extraire la quantité de poudre nécessaire à l'analyse (2 milligrammes). Cette poudre est ensuite analysée chimiquement afin de déterminer le rapport des isotopes de carbone contenus dans l’émail dentaire : ce rapport est déterminé par le type d’aliment consommé majoritairement par un individu durant son existence. Ici, les scientifiques ont pu déterminer si Paranthropus boisei consommait plutôt des aliments issus de plantes utilisant la photosynthèse en C3 (comme les arbres, arbustes, noix, fruits…) ou ou en C4 (comme les graminées tropicales, carex…). Les résultats indiquent un régime alimentaire majoritairement constitué de plantes utilisant la photosynthèse C4 : la moyenne des 22 individus testés montre une proportion de 77% de graminées tropicales ou de carex (comme notre actuel papyrus), des pourcentages proches de ceux d'autres Mammifères ancêtres des zèbres, porcs, phacochères et hippopotames. Par contre, il ne correspond à aucun des autres Homininés, ni à celui de l’homme actuel (parmi les Primates, seule une espèce éteinte de Babouin herbivore présente des résultats comparables).
Les études précédentes, basées sur la morphologie de la mâchoire, la forme et la taille des dents ainsi que sur l’analyse des micro-traces au microscope électronique, et parfois sur une analyse chimique, laissaient supposer une alimentation majoritairement constituée de noix et de fruits à coques (d'où son surnom de "casse-noix") des Paranthropes. Les résultats de cette étude montrent que Paranthropus boisei avait un régime alimentaire différent, ce qui élargit la gamme des types d'alimentation possible pour la lignée humaine.

pnas_boisei.jpg