Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
 
Nouvelles

culture/chauvet/chauvet_petit.jpgDatation des peintures de la grotte Chauvet - par Christophe_Defrance le 12/05/2012 ~ 09:46
Datation des éboulements qui bouchent l'entrée de la grotte Chauvet. La grotte Chauvet (Ardèche) est l'une des plus riche pour l'art pariétal. Les peintures rupestres avaient été datées indirectement par la méthode du radiocarbone (utilisée sur les débris de charbon de bois trouvés sur le sol) et par principe d'identité paléontologique (ossements fossilisés d'animaux présents) : les plus anciennes correspondent à l'Aurignacien (environ - 31 000 ans). L'âge des peintures était cependant controversé car le style et les techniques utilisés sont proches de ceux utilisés dans d'autres sites bien plus récents et correspondant au Magdalénien (de - 17 000 à - 11 000 ans).
Lors de sa découverte en 1994, la grotte Chauvet était obstruée par des éboulis de la corniche qui la surplombe et qui interdisaient l'entrée du site. Ce sont ces éboulement qui viennent d'être datés par une équipe dirigée par Benjamin Sadier (Laboratoire Environnements, Dynamiques et Territoires de la montagne, Université de Savoie - CNRS)  aidée par le Centre de Recherche et d'Enseignement de Géosciences de l'Environnement (Cerege, Aix-en-Provence) : des analyses géomorphologiques et la datation de la falaise restée en place au Chlore 36 ont permis de savoir depuis combien de temps ce pan rocheux est exposé à la lumière suite à l'éboulement. Leurs résultats indiquent que plusieurs effondrements sont survenus entre - 29 000 et - 21 000 ans (publié dans
PNAS du 7 mai 2012
); L'intérieur de la grotte était bloqué depuis au moins 21 000 ans ce qui la rendait inaccessible aux magdaléniens : l'argument stylistique et technique n'est donc plus recevable. Les datations radiochronologiques sont cohérentes : elles montrent une occupation aurignacienne de - 32 000 à - 29 000 ans puis une occupation gravettienne de - 27 000 à - 24 500 ans. Aucune ne relève d'élément postérieur à - 21 000 ans établis comme date limite de l'éboulement. Les peintures rupestre de la grotte Chauvet seraient donc bien les plus anciennes du monde !
falaise_chauvet.jpg